Tapis volant






Le tapis comme périmètre mobile que l’on peut déployer à son aise n’importe où , cocon aplati...

propice à la rêverie L’implantation des plumes comme celle d’une chevelure, balayée d’ un coup de vent .



Improbable «tapis volant», suite d’un travail antérieur en dessin j’imagine un tapis constitué de cahiers d’ailes, il ne s’envole pas mais commence à se mettre en volume, comme si le fait de prendre une troisième dimension lui donnerait une sorte de réalité . Un un objet en voie de métamorphose, les pages constituées de plumes. .




« Si l'inspiration reste une sorte de folie, c'est plutôt comme excès de vie, une exaltation féconde; alors elle est bien une démesure au sens où cette force me dépasse, excède les mesures habituelles de ce que je suis capable de faire. Peu importe que cette inspiration soit divine ou humaine, ici; elle est à la fois ce qui me dépasse et me fait vivre.» Dans une lettre de Van Gogh à Théo

Une démesure qui peut faire chuter, fragile , improbable … J’ai souvent ressenti à travers mes travaux cette faille, le propre d’une nouvelle création, quand on avance dans le brouillard, sûre de rien, que l’on se lance une sorte de défi non rationnel, qui vient de où? Juste peut-être pour s’échapper du reste, des contingences, quand il s’agit de faire soupape, avec un certain plaisir aussi léger, comme un carnaval spirituel …










Installation Tapis volant en nuit blanche





essai à l'origine de Tapis volant












Posts Récents
Recherche pas Tags
 Suivre
  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Pinterest Social Icon