Je constitue le dessin par la brûlure, le feu réchauffe et blesse à la fois, fragilise le dessin.
Situation paradoxale imagée, où plaisir et douleur se succèdent.
« Ce que lèche le feu a un autre gout dans la bouche des hommes. Ce que le feu a illuminé en garde une couleur ineffaçable. Ce que le feu a caressé, aimé, adoré, a gagné des souvenirs et perdu ...» Bachelard

A travers l'instrument de pyrogravure c'est à la fois un trait incisif proche de la gravure dû à la pointe en biseau, et en même temps le flou, l'indécis d'un estompage quand la pointe s'éloigne et juste la chaleur inscrit son empreinte.

Pyrogravures sur toiles coton/lin, et toile de reliure.

Catherine OLIVIER

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
Casque d'or première

Pyrogravure sur toile 41x30 cm 2016 Catherine OLIVIER